Inventaire d'enquêtes Demostaf

Information sur la citation

Type Revue - Autrepart
Titre Stratégies reproductives à Ouagadougou, Fertility strategies in Ouagadougou
Auteur(s)
Numéro 74-75
Publication (Jour/Mois/Année) 2016
Numéros de page 23-46
URL http://www.cairn.info/revue-autrepart-2015-2-page-23.htm
Résumé
De nombreuses études quantitatives conduites récemment en Afrique subsaharienne mettent en évidence une corrélation négative entre le nombre d’enfants et leur scolarisation, mais les mécanismes à l’origine d’une telle relation restent méconnus. Cette étude utilise des données qualitatives produites par l’Observatoire de population de Ouagadougou pour explorer le rôle de la scolarisation des enfants dans les stratégies reproductives de leurs parents. Des entretiens semi-directifs et approfondis ont permis d’examiner les perceptions des femmes et des hommes sur les coûts et bénéfices de l’éducation de leur progéniture et de comprendre dans quelle mesure celles-ci entrent en compte dans leurs stratégies reproductives. Le discours des participants à l’enquête indique que cette relation négative entre le nombre d’enfants et leur scolarisation dans les quartiers périphériques de Ouagadougou est intimement liée aux changements dans ces coûts et bénéfices. L’article montre ainsi que les dépenses scolaires reposent dorénavant de façon presque exclusive sur les parents biologiques., Many quantitative studies that have recently conducted on sub-Saharan Africa report a negative relationship between the number of children in a family and their educational attainment, but the mechanisms associated with this new relationship remain unknown. Our study uses qualitative data based on the Population Observatory of Ouagadougou to explore the role of children’s schooling in fertility strategies of their parents. Semi-structured and in-depth interviews were conducted to examine the perceptions of men and women on the costs and benefits of children’s schooling and to what extent these ones are taken into account in their fertility strategies. The discourse of respondents indicates that the emergence of the negative relationship between the number of children and their schooling in the outskirts of Ouagadougou is closely linked to changes in the costs and benefits of children’s children. The article shows that school expenses henceforth falls almost exclusively to biological parents.

Études utilisées

»
Bougma, Moussa, Marie-France Lange, Thomas K. Legrand, and Jean-François Kobiané. "Stratégies reproductives à Ouagadougou, Fertility strategies in Ouagadougou." Autrepart , no. 74-75 (2016).
Powered by NADA 4.3 and DDI